Egypte ou Côte d’Ivoire, qui finira en beauté?

0A1A8368

Pour les finalistes, la qualification aux Jeux olympiques 2020 est déjà en poche, en principe aucune pression, sinon la grande ambition de faire le dernier coup de reins pour aller chercher le titre à la CAN U-23.

Mais il y a comme un besoin de mettre du beurre dans les épinards et finir en beauté cette compétition.

Certains savent qu’ils sont déjà dans l’histoire mais un titre continental ne s’oublie pas d’où la grande envie de faire un dernier effort pour obtenir ce Graal.

En 2006, sur les bords du Nil contre les Pharaons, Didier Drogba, l’ancien emblématique capitaine des Eléphants, avait échoué si près du but et ses successeurs sous le maillot ivoirien ne veulent pas revivre une telle mésaventure.

7S6A8021 (1)

Ils ont l’avenir devant eux, mais l’occasion est tellement belle qu’il ne sert à rien de reporter ses ambitions en le conjuguant dans un futur aussi incertain que celui du football. C’est donc, maintenant ou jamais !

Du côté égyptien, pour le peuple et pour le renouveau du football national, rien ne vaut un titre continental, après la déception de juillet dernier avec cette élimination en huitième de finale de la CAN.

Après avoir démontré tout l’amour qu’il porte à la bande à Ramadan Sobhi, le public qui a fait le déplacement en masse lors de la demi-finale voudrait bien être en retour récompensé avec ce trophée continental. En plus de la qualification olympique.

Réactions

Ramadan Sobhi, capitaine de l’Egypte

‘’Nous sommes très gourmands et je peux vous assurer que nous avons un appétit d’ogre. Nous avons l’ambition d’aller jusqu’au bout en faisant plus plaisir à notre public qui nous aime beaucoup ’’.

Shawky Gharib, coach de l’Egypte

‘’Nous voulons gagner tous nos matchs, cela veut dire gagner le trophée. Nous avons déjà remporté quatre rencontres et nous disposons de la meilleure attaque, de la meilleure défense pour aller gagner le dernier. Il nous reste le titre continental et ce groupe donnera tout pour y arriver avec l’aide de Dieu’’.

Souhailo Haidara, coach de la Côte d’Ivoire

‘’Nous voulons finir le travail et le public ne peut pas nous impressionner au contraire, il peut être une source de pression pour les joueurs égyptiens’’.

Ismail Diallo, capitaine de la Côte d’Ivoire

‘’L’Egypte a une belle équipe, mais nous n’avons pas peur et surtout nous allons jouer sans pression. Cela ne veut pas dire sans ambition’’.