Le long chemin d’Al Ahly vers la finale

Le champion en titre ; Al Ahly n'a peut-être pas connu le parcours le plus facile vers sa troisième finale consécutive de la Ligue des champions de la CAF TotalEnergies, mais avec le courage et la détermination du groupe ainsi que le cœur des champions, les « Red Devils » égyptiens ont réussi à se frayer un chemin vers une grande finale lundi à Casablanca.

Le club égyptien a évité le tour préliminaire et a débuté son parcours à partir du deuxième tour.

Les joueurs d’Al Ahly ont alors affronté l'Union Sportive Gendarmerie Nationale (USGN) du Niger dans ce tour. Après un match nul 1-1 lors du match aller à l'extérieur, les Égyptiens ont largement dominé leur adversaire en s’imposant 6-1 au Caire avec, notamment un doublé de Magdy Afsha.

Phases de groupes

Le champion en titre a débuté la phase de groupe avec quelques jours de retard, au vu de sa participation à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA où il avait pris la troisième place.

Les poulains de Mosimane, ont entamé leur aventure avec une victoire contre les Soudanais d’Al Merreikh 3-2 avant un nul face à Al Hilal à Khartoum (0-0).

Les Egyptiens concèdent leur première défaite face au Mamelodi Sundowns, à l’aller comme au retour (1-0).

Ils redressent la barre avec une nouvelle victoire face à Al Merreikh (3-1) grâce à des buts de Mohamed Sherif et Mohamed Abdelkader.

Une dernière victoire face à Al Hilal (1-0) au Caire grâce à Hussein El Shahaat, envoie Al Ahly en quart de finale.

Phases à élimination directe

Le champion en titre, joue le Raja de Casablanca en quart de finale de la compétition. Une victoire à domicile (2-1) puis un match nul (1-1) à Casablanca permet aux coéquipiers d’El Shennawy de voir les demi-finales.

Au carré d’As, les Egyptiens se sont heurtés aux Algériens de l’ES Sétif. Ils ont assuré leur qualification en finale grâce à leur large victoire au match aller (4-0) avec des chefs-d’œuvre de Percy Tau. Au retour, un nul (2-2) scelle leur qualification pour une énième finale.

Les « Red Devils » de Mosimane peuvent-ils entrer dans l'histoire avec un nouveau record et 11 couronnes africaines ?