La Côte d’Ivoire élimine l’Algérie

Cote d'Ivoire celebrating

Comme en 1992 quand elle est venue au Sénégal défendre son titre de champion remporté deux ans plus tôt à domicile, l’Algérie a crashé lors de cette CAN TotalEnergies au Cameroun où elle est pourtant arrivée en patronne.

Après n’avoir réussi ni à gagner ni à inscrire, le moindre but en deux rencontres, elle a plié (3-1) sous les coups de boutoir des Eléphants au stade de Japoma de Douala ce jeudi lors de la 3e journée de poule.

Ismail Bennacer (L) of Algeria in action during the 2021 Africa Cup of Nations AFCON group E soccer match between Ivory Coast and Algeria

Dès le début de la rencontre, il y a eu une domination ivoirienne avec des percées de Max Alain Gradel à deux reprises et de l’arrière gauche Ghislain Konan.

Si l’Algérie a eu des réactions avec un ballon sur le poteau (21e minute), c’est la Côte d’Ivoire qui confirme sa bonne entrée en matière par une ouverture du score à la 23e minute.

Et cette fois-ci, l’action a été élaborée sur le côté droit avec Nicolas Pépé qui, après avoir débordé centre en retrait pour Franck Kessié qui marque du pied gauche.

Odilon Kossounou of Ivory Coast challenges Said Benrahma of Algeria during the 2021 Africa Cup of Nations Afcon Finals Ivory Coast v Algeria

A la 40e minute, c’est un coup franc bien lifté par le capitaine Serge Aurier qui tombe sur la tête d’Ibrahim Sangaré qui, libre de tout marquage bat le gardien algérien Rais Mbolhi pour le but du 2-0 à la 40e minute.

En 2e période, rebelote, la Côte d’Ivoire perce l’Algérie de tous les côtés et Aurier du gauche trouve un pied algérien pour sortir le ballon à la 50e minute.

Ismail Bennacer of Algeria on the attack during the 2021 Africa Cup of Nations Afcon Finals Ivory Coast v Algeria

C’est finalement Nicolas Pépé après un relais avec Sébastien Haller qui porte la marque à 3-0 à la 53e minute.

A la 57e minute, on croyait l’Algérie capable de revenir dans la partie quand l’arbitre siffle penalty sur une faute du défenseur ivoirien Simon Déli sur Youcef Belaili.

Le penalty est raté par Riyad Mahrez.

Cote d'Ivoire celebrating (2)

Mais ce n’était que partie remise puisqu’à la 74e minute sur un corner joué en deux temps, le ballon est dévié sur Sofiane Bendedka qui marque de la tête pour la réduction du score à 3-1.

Insuffisant pour le champion en titre qui a besoin impérativement d’une victoire.

Une revanche ivoirienne ? Sur la route de son sacre en Egypte, l’Algérie avait sorti la Côte d’Ivoire aux tirs au but en quart de finale.

Franck Kessié (Côte d’Ivoire) : Homme du match :

‘’Aujourd’hui, nous devons mettre en avant le travail collectif réussi par une grande équipe de la Côte d’Ivoire. Ce match nous l’avons gagné ensemble, nous nous sommes battus ensemble. Nous sommes d’ailleurs en train de monter en puissance dans cette compétition où nous sommes arrivés sans préparation. C’est pourquoi les débuts ont été difficiles et ça doit aller de mieux en mieux’’.

Patrick Beaumelle, coach de la Côte d’Ivoire :

‘’C’est un match presque parfait, beaucoup de satisfaction, de cœur et de courage. Contrairement aux autres matchs, nous avons réussi à mettre des ingrédients nécessaires avec la réussite au bout. Ce soir, beaucoup de choses positives et si nous continuons de la sorte, on peut avoir quelque chose au bout. Sur cette rencontre, au contraire de l’Algérie qui a manqué de confiance, nous sommes entrés dans la partie, avec une pression moins négative étant assurée de la qualification’’.

Djamel Belmadi, coach de l’Algérie :

‘’C’est un échec tout simplement, difficile de faire une analyse rationnelle à chaud. Nous avions à cœur de nous rattraper sur ce match après un début difficile mais le gros souci, nous n’avons pas réussi à concrétiser nos occasions et même les penaltys n’entrent pas, le doute s’est installé, nous n’avons jamais réussi à entrer dans cette compétition