Cameroun, toute l’Afrique dans un seul pays

Cameroun1

Déjà cinq fois vainqueur de la CAN TotalEnergies hors de ses bases, la tanière des Lions indomptables est un magnifique tableau multicolore sur les plans sportif, humain, géographique, culturel et économique. Ce qui en fait un parfait condensé du continent africain.

Le Cameroun se trouve à la jonction de l’Afrique équatoriale et de l’Afrique tropicale. On y rencontre les principaux types de végétation et de relief : des forêts tropicales denses du sud à la steppe du nord, en passant par la savane au centre et les hauts plateaux de l’ouest, et même un brin de désert en allant vers l’extrême nord sahélien. Le tout repose sur énorme richesse biologique donnant à voir une grande diversité de paysages et d’écosystèmes.

Cameroun-hc0

Sur le plan culturel, l’histoire du Cameroun en a fait un pays bilingue, le seul en Afrique qui a pour langues officielles le français et l’anglais. Même son nom est intimement lié à l’histoire des conquérants européens. En l’an 1472, des explorateurs portugais conduits par Fernando Pô, à la recherche de la route des Indes, accostèrent à Douala où ils découvrirent une rivière bondée de crevettes, l’actuel fleuve Wouri, qu’ils baptisèrent alors «Rio dos Camaroes», en français «la rivière des crevettes». Les visiteurs qui viendront du monde entier pour assister à la CAN TotalEnergies Cameroun 2021 auront d’ailleurs l’occasion de humer un peu le parfum de cette belle histoire, en découvrant l’une des recettes-fétiches de l’art culinaire camerounais : le «Ndolè aux crevettes».

Cameroun-hc1

Après les Portugais, vinrent les Allemands. Leur administrateur des colonies Gustav Nachtigal signe, en 1884, un traité de «coopération» avec le roi Bell, le représentant les peuples autochtones de la côte. L’Allemagne perdra le contrôle du territoire nommé Cameroun en perdant la 1ère Guerre mondiale. La Société des nations (SDN) née sur les cendres de ce conflit planétaire attribue alors la tutelle du Cameroun à la France et à l’Angleterre, deux puissances victorieuses qui ont donc légué cet héritage biculturel français et anglais. A la fin de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945) l’Organisation des nations-unies (ONU) remplace la SDN et reconduit la tutelle franco-britannique sur le Cameroun. Le pays obtiendra son indépendance de la France le 1er janvier 1960 et de la Grande-Bretagne le 1er octobre 1961.

Cameroun-hc3

Cet héritage colonial pluriel est venu se mouler à un territoire dont la diversité sociologique est déjà forte avec plus de 250 groupes ethniques. La nature n’est pas en reste, qui donne à voir mille et une attractions allant des parcs (Campo-Ma’an, Korup, Boumba-Bek, Waza, Lobeke…) aux monts (Cameroun, Manengoumba, pics de Rhumsiki), en passant par des grottes (Ngog-Lituba, Fovu) et des chutes spectaculaires (Lobé où un fleuve se jette à la mer par des cataractes, Metche…)

Terre bénie pour le sport

Le Cameroun s’est surtout fait connaître dans le monde par les exploits de ses footballeurs. Normal : les Lions indomptables du Cameroun détiennent le record de participations (7) d’une équipe africaine à la Coupe du monde. Une compétition dans laquelle, en 1990 en Italie, ils devinrent la première équipe africaine à atteindre les quarts de finale. Le pays aligne aussi des légendes du football, de génération en génération : Mbappe Leppé, Paul Nlend, Jean-Pierre Tokoto, Paul-Gaston Ndongo dans les années 1970. Roger Milla, Théophile Abega, Grégoire Mbida, François Omam-Biyik, Thomas Nkono, Joseph-Antoine Bell dans les années 1980 et 1990. Et dans les années 2000, ce qu’on a appelé la «Dream Team» avec feu Marc-Vivien Foé, Patrick Mboma, Rigobert Song, Gérémi Njitap, Pierre Wome, Salomon Olembé, Alioum Boukar, Etame Mayer, et bien sûr Samuel Eto’o, le plus beau palmarès du football africain.

Cameroun-hc2

Mais il faut signaler que le Cameroun qui accueille du 9 janvier au 6 février 2022 la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des nations de football, est une terre bénie du sport en général. En boxe, le regretté Joseph Bessala fut le premier médaillé d’argent olympique camerounais dès les Jeux de Mexico en 1968. L’étonnante Françoise Mbango Etone a fait mieux en décrochant deux médailles d’or olympiques du triple saut féminin en 2004 et 2008. En basketball, deux des vedettes actuelles du célèbre championnat américain NBA sont les Camerounais Joël Embiid et Pascal Siakam. Le volley-ball a aussi connu son âge d’or entre 1987 et 1990 avec la sélection masculine qui a raflé la médaille d’or des Jeux africains et la Coupe d’Afrique des nations, et participé à la Coupe du monde et au championnat du monde! En 2017, les volleyeuses ont pris le relais en gagnant pour la première fois la Coupe d’Afrique des nations synonyme de participation à la Coupe du monde. Notons que Earvin Ngapeth, la star de l’équipe de France masculine de volley-ball championne olympique en 2021 à Tokyo est le fils de l’ancien international camerounais Eric Ngapeth. Last but not least, le Cameroun est également le pays d’origine de Yannick Noah, dernier vainqueur français en 1983 du tournoi de tennis de Roland Garros.