Cap-Vert : les « Requins Bleus » de retour à la CAN avec un appétit de carnassier

Cape Verde Celebrating1

Après deux éditions de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) regardées à la maison, l’équipe nationale du Cap-Vert sera à la CAN Total 2021 avec de grandes ambitions pour la compétition et aussi pour son football, ont indiqué différents responsables locaux à CAFOnline.

« Et comment ! Vous ne pouvez pas mesurer la joie qui s’est emparée des populations après la victoire (1-0) contre le Mozambique », synonyme de qualification à la CAN Total 2021 décalée en janvier prochain à cause de la pandémie de la Covid-19, s’empresse de dire le président de la Fédération, Mario Semedo, un grand sourire aux lèvres.

« Franchement, nous avons toujours cru à notre retour à la CAN parce que même quand nous faisons notre série de matchs nuls (quatre), on sentait cette équipe capable de renverser des choses’’, a-t-il ajouté

Et sans pour autant faire des plans sur la comète, le Cap Vert espère pouvoir faire aussi bien qu’en 2013 quand il a atteint les quarts de finale pour sa première participation à une phase finale de Coupe d’Afrique des nations, ajoute-t-il.

Le sélectionneur de l’équipe, Pedro Leitao dit Bubista, ancien joueur de la sélection capverdienne, parle de « sentiment de grande satisfaction ».

« C’est une grande satisfaction d’avoir réussi à qualifier notre sélection. Nous avons réalisé quelque chose de très important », a-t-il dit, soulignant que le travail doit continuer en investissant dans le football local afin d’avoir de sélections de jeunes plus compétitives.

« Aujourd’hui, il est difficile de construire à long terme parce que nos jeunes partent rapidement. Mais il n’y a pas de choix, si on veut aller loin, nous avons besoin d’investir sur le plan local », a-t-il dit se réjouissant des programmes mis en place par la Fédération capverdienne de football.

Ces programmes qui peuvent s’appuyer sur des infrastructures en nombre s’articulent autour de la multiplication des compétitions à tous les niveaux.

Cameroon Cape Verde

‘’D’ailleurs, en mai-juin, il est prévu la tenue des championnats nationaux qui doivent regrouper les champions des différentes associations régionales’’, a-t-il rappelé regrettant que certaines régions ne pourront pas y envoyer leurs représentants pour n’avoir pas pu organiser de compétitions à cause de la Covid-19.

Dans le plan programme de développement, la Fédération capverdienne de football a prévu l’érection de trois académies pour former les jeunes dans les années à venir.

« Le potentiel est bien existant, il n’attend qu’un bon suivi pour donner de bons résultats », a-t-il dit.

Et les résultats actuels des Requins Bleus impactent aussi sur le football masculin mais aussi le football féminin, a fait noter la Coordinatrice générale, Tatiana Carvalho, rappelant que les recrutements se font dans les quartiers et les milieux scolaires.

TATIANA CAP VERT

« Il est heureux de noter que ce sont les jeunes filles qui viennent et disent leur envie de jouer au football », s’est réjouie l’ancienne joueuse ayant passé plusieurs années d’études au Brésil où elle dit avoir remarqué le niveau du développement et d’organisation du football féminin.

Le président Mario Semedo a pour sa part rappelé « le lien entre le football féminin et les luttes politiques » dans son pays, après avoir assisté à l’ouverture d’un tournoi de football féminin samedi dernier à Praia.

« Les femmes ont contribué à la lutte pour l’indépendance en 1975 de la Guinée Bissau et du Cap-Vert. Donc, elles revendiquent tous les droits comme celui de jouer au football », a souligné le président de la FCF plaidant pour un partenariat plus soutenu de l’Etat capverdien.

« Contrairement à plusieurs fédérations africaines, c’est nous qui prenons entièrement en charge les sélections nationales, leur transport, les primes et l’hébergement », a ajouté le président de la FCF relevant toutefois que pour le dernier déplacement à Maputo, l’Etat a accepté de prendre 70 pour cent des charges.

« C’est très lourd pour une Fédération comme la nôtre », a-t-il commenté en soulignant que le développement du football local prend une partie importante du budget.

Cape Verde team photo

A ce niveau, la FCF peut compter sur la nouvelle association des entraîneurs de football érigée en janvier et dirigée par Juanito Carvalho qui avait conduit les « Requins Bleus » locaux au WAFU Cup of Nations en septembre 2019.

‘’Le potentiel est énorme et c’est pourquoi, nous avons mis en place cette Association d’entraîneurs pour aider à la formation des techniciens mais aussi des jeunes footballeurs’’, a-t-il dit. Il a rappelé que la formation des techniciens posait problème.

‘’Les entraîneurs des clubs étaient choisis parmi les amis et proches des dirigeants de clubs et les professeurs d’éducation physique et sportive’’, a-t-il rappelé, relevant que maintenant avec cette association, il est prévu une formation continue des techniciens.

‘’Avec l’aide de la Fédération, de la CAF et de la FIFA, des sessions de formation auront lieu pour améliorer le niveau de nos techniciens’’, a-t-il par ailleurs ajouté insistant sur la prise en charge du football local. Il a ajouté : ‘’Nous avons des pépites sur le plan local, elles n’attendent qu’une prise en charge précoce et continue pour briller’’. Avant d’appeler à un regroupement des clubs pour l’érection d’entités plus solides.